Skip to content

Le projet Patelin 2.0

[Vous entamez la lecture d’un article concernant la boutique des boîtes qui a désormais fermé ses portes.]

Patelin 2.0 était un projet mené par des étudiants de Sciences Po Lille, en master de Management des Institutions Culturelles. Il devait avoir lieu les 13, 14 et 15 novembre 2015 à la Gare Saint-Sauveur, un grand centre culturel lillois. Atelier de théâtre, concerts, marché, discussions ou bibliothèque participative, Patelin 2.0 reconstituait une ville basée autour de multiples expériences collectives. Le projet a été annulé, samedi matin, en raison des attentats de Paris.

L’entreprise des boîtes est partenaire du projet depuis plus de six mois. Ce partenariat a commencé par la fabrication d’une grande boîte destinée à la récolte de livres pour la bibliothèque participative. Je vous parlais de cette construction dans une précédente publication, au printemps dernier. Depuis, je me suis attaqué à deux plus gros morceaux : la construction de lettres géantes et la création de six grands panneaux indicateurs.

Le mot « Patelin 2.0 », version six mètres

Comment accueillir les visiteurs dans un lieu immense ? Les inclure en un instant dans le fameux patelin ? La réponse réside en partie dans la construction du mot Patelin 2.0, en bois, qui est placé à l’entrée du site. Le mot mesure six mètres de long par un mètre soixante de haut. La fabrication a été répartie en plusieurs étapes, de la création des fichiers informatiques à l’installation du mot.

  1. Création d’un fichier informatique pour chaque lettre, imprimé ensuite sur une feuille A4 quadrillée.
  2. Découpe de plaques d’aggloméré marin d’un mètre soixante de haut parfaitement proportionnelles au format A4.
  3. Création d’un quadrillage sur chaque plaque.
  4. Découpe à la scie à araser des lettres et stockage à plat pour éviter qu’elles gondolent.
  5. Lazure sur des deux couches de la face non exposée.
  6. Peinture en blanc sur trois couches de la face exposée. Les lettres devant rester trois jours dehors, la peinture choisie est une peinture sol extérieure qui résiste habituellement très bien aux intempéries.
  7. Création d’un cadre modulable de six mètres de long. Le cadre peut être démonté en trois morceaux pour faciliter le transport.
  8. Fixation des lettres au cadre.
  9. Création de quatre supports de fixation lestés venant soutenir par l’arrière le mot.
  10. Transport et installation.

La principale difficulté dans la création de ce mot réside dans sa taille. Difficile de transporter des morceaux de bois de cette taille en vélo… Mais c’est fait.

Créer des panneaux… à la découpeuse laser

Moins massif, mais tout aussi compliqué : la création de panneaux indicateurs. La Gare Saint-Sauveur est une ancienne gare de marchandise, par essence vraiment étendue. L’enjeu est donc d’essayer de guider les visiteurs entre les différents bâtiments. Patelin 2.0 m’a donc demandé de créer six panneaux indicateurs installés au centre du bâtiment. La contrainte réside dans l’utilisation de la typographie officielle de l’événement. Impossible de tracer ces lettres à la main : il a donc fallu utiliser la découpeuse laser de la Maison Folie Moulins.

  1. Récupération de planches de coffrage qui serviront de support.
  2. Génération de fichiers .psd comportant l’inscription à tracer. Ces fichiers sont exactement de la taille du support à graver.
  3. Gravure au laser des planches (environ quatre heures de gravure pour six panneaux)
  4. Peinture des lettres usinées puis ponçage afin d’avoir un résultat net.
  5. Huilage avec de l’huile du Tonquin.
  6. Fixation sur un support lesté et installation.

 

Vous avez, vous aussi, des projets un peu fous ? N’hésitez pas à me contacter, nous pouvons sûrement trouver une solution ensemble !